Bienvenue

L’association la Pensée sauvage se trouve à Soudorgues dans le Gard. Nous sommes spécialisés dans la culture et l’usage des plantes aromatiques et médicinales en bio, en zone de montagne et en zone défavorisée.

Depuis 1978, nous luttons pour le maintien de la profession ainsi que pour la protection de la biodiversité.

sauges

Nos nombreuses expérimentations concernant la culture nous ont permis d’éditer des ouvrages techniques et/ou ludiques. Nous avons également créé des expositions à destination du public jeune comme « La biodiversité, l’assurance Vie » et « Simples cultures » (tout public), qui montre les techniques de culture spécifiques à nos plantes.

La filière que nous avons organisée en Cévennes a permis de créer le syndicat SIMPLES qui regroupe de nombreuses structures de vente ainsi que des producteurs pratiquant la vente de leurs produits en individuel. A Soudorgues même, la coopérative Biotope propose des gammes larges de plantes de la plus haute qualité.

La Pensée sauvage et Biotope vous proposent une visite le premier lundi après-midi du mois sur rendez-vous dans leurs locaux « Village actif », à l’entrée du village. Vous y verrez l’exposition et vous pourrez découvrir nos éditions et les productions locales concernant les plantes aromatiques et médicinales.

Publié dans récolte | 1 commentaire

La phyto-épuration

Première image : dernier bac avec graviers et vue sur sortie de bac. Image en haut à droite 2 bacs pouzzolane, image en bas les 3 bacs après plantation.

Ces trois bacs (abreuvoirs pour vaches) permettent d’épurer les eaux de vaisselle, cuisine, machine à laver, bain et douche… Des murs en pierres, arrondis ont été construits autour des bacs. Les évacuations d’eau en demi lune doivent être couvertes d’une pierre ou dalle afin d’éviter la noyade d’animaux comme les hérissons par exemple.

Les roseaux, menthes aquatiques… sur lit de pouzzolane assurent les premiers épurations. Le troisième bac a été rempli avec des graviers car une salamandre a failli s’y noyer à cause des rebords incurvés vers l’intérieur. Il est maintenant rempli de papyrus.

Publié dans eaux grises, environnement, phytoépuration | Laisser un commentaire

le syndicat SIMPLES

Le syndicat S.I.M.P.L.E.S (Syndicat Inter-massifs pour la Production et L’Économie des Simples) a été créé à Lasalle dans le Gard en 1982 par les membres de la Pensée sauvage, l’EPI (Études Populaires et Initiatives -Mane, Alpes de Hte-Provence) et différentes personnes intéressées par la production des plantes médicinales et aromatiques en montagne et en zone défavorisée. Ce syndicat s’est ouvert à certains producteurs en plaine.

Nous avons participé à l’élaboration de son premier cahier des charges et à la mise en place des premiers contrôles et fêtes annuelles. Nous avons également mis en place un système de parrainage pour l’accueil de nouveaux producteurs.

La Pensée sauvage a pendant quelques années assuré une assistance technique de producteurs en montagne. Ce travail était co-financé par l’ONIPPAM (Office National des Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales).

Publié dans environnement, formations développement, production | Laisser un commentaire

culturethympdf

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

construire son séchoir à claies

voir guide sur les séchoirs solaires

Publié dans production, séchage, tri plante sèche | Tagué , , , | Laisser un commentaire

formations à Khénifra (Moyen Atlas)

Une formation dans les trois douars de Maâmar, Ben Khlil et Tikichout a permis d’organiser la production biologique de jasmin et de plantes aromatiques auprès des femmes. Séchage et commercialisation permettent aux femmes d’obtenir un revenu supplémentaires aux activités locales.

armoire de séchage autoconstruit

Un circuit touristique type randonnée valorise les autres procution agricoles lors de l’accueil à la ferme.

Un atelier de distillation a également été créé – par un autre expert – pour l’acitivité plantes avec les hommes.

Publié dans formations développement | Laisser un commentaire

formations en Palestine

La Pensée sauvage a mis en place une filière de productrices de plantes aromatiques et médicinales à Falamiah en Cisjordanie avec l’aide du Ministère de l’agriculture français. Cette action a duré de 1993 à 1995.

L’association des femmes est toujours active et il y a une forte production de différents Zaatars.

Ce projet a également bénéficié de la mise en place d’un séchoir collectif et la Pensée sauvage a financé un panneau solaire + lumière et ventilateur dans ce village où l’électricité provient d’un groupe électrogène qui ne fonctionne que le soir, le temps du film principal à la télé.

Publié dans formations développement, Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

Les wc secs de la Jasse d’Audibert

Une petite extension à la maison nous a permis de construire 2 toilettes en vis-à-vis (toiture verte, crépis gris).

La partie basse est divisée et accueille les selles et l’urine. On change de côté en alternant l’usage des toilettes tous les 6 mois. Pendant ce temps, le bac rempli a le temps de composter. On ajoute de la sciure et de la terre au fur et à mesure du remplissage.

Les portes des bacs de réception sont en bois, traité au sel, avec une plaque de zinc côté selles et urine. Ils s’ouvrent en glissant sur le côté. Avec une brouette à chenilles, on prélève le compost que nous amenons plus loin afin de continuer encore un an de compostage. Ensuite, on saupoudre ce compost au pied nos arbres fruitiers.

On voit dans l’image des 2 toilettes (photo au milieu à gauche) le battant sur la planche qui sert d’assise (plus facile à nettoyer) et au fond le bac à sciure. Ces toilettes bénéficient d’une ventilation basse en extraction ce qui rend l’endroit plus agréable que des toilettes conventionnelles. Deux fenêtres permettent une ventilation mais ce n’est que rarement utile.

Publié dans wc sec auto-construction | Tagué | Laisser un commentaire

le plan d’eau, la piscine

Le plan d’eau bénéficie d’un phyto-épuration. Les eaux de baignade sont refoulées vers deux bacs contenant du gravier et des plantes nettoyantes. Une pompe solaire avec batterie permet d’assurer la circulation de l’eau dans l’ensemble du dispositif.

Publié dans eaux grises, environnement, phytoépuration | Laisser un commentaire